« Lost in Translation » : cinq erreurs à éviter

Il n’est déjà pas facile de rédiger un texte dans votre propre langue. Mais, essayer de traduire ces informations dans une langue que vous ne parlez voire ne comprenez pas est tout simplement impossible si vous ne vous faites pas aider ! Vous pourriez introduire des erreurs sérieuses susceptibles de mettre votre entreprise en porte-à-faux, voire de ruiner toutes ses chances de conquérir des marchés étrangers.

Il est essentiel que vous fassiez appel à une entreprise de traduction pour faire bonne impression sur les clients qui parlent une autre langue que la vôtre. Un expert en traduction vous aidera à éviter les principaux écueils linguistiques. Voici quelques-unes des erreurs les plus fréquemment rencontrées par les entreprises qui choisissent de traduire des textes écrits dans leur langue maternelle.

Argot, expressions familières et jargon

Les expressions idiomatiques ou familières, ainsi que l’argot, sont généralement propres à une langue particulière.

Certaines expressions n’ont de sens que dans leur langue d’origine. Les expressions idiomatiques ou familières, ainsi que l’argot, sont généralement propres à une langue particulière. Ils sont parfois même propres à une région voire à certains individus, ce qui les rend très complexes à traduire.

Vous devez donc éviter d’utiliser des expressions familières ou idiomatiques dans vos textes. Rédigez ceux-ci de manière à ce qu’ils soient aussi clairs, simples et concis que possible.

Efforcez-vous d’utiliser un minimum de jargon et de terminologie techniques, sauf s’il n’existe aucune alternative ou si vous savez qu’une expression équivalente est utilisée à l’international.

Définitions du dictionnaire

Les anglophones ont pris l’habitude d’employer certains mots dans des acceptions qui ne figurent pas dans le dictionnaire. Et ils ne sont pas les seuls ! Par exemple, en anglais, « bullet train » est un terme fréquemment utilisé pour désigner un train à grande vitesse. Une traduction mot-à-mot de ce terme dans une autre langue ne voudrait toutefois pas dire grand-chose…

Pour traduire un terme, vous ne devez pas vous baser exclusivement sur la définition que vous trouverez dans le dictionnaire. La terminologie la plus simple ou la plus communément admise n’est pas forcément la plus adaptée pour une traduction.

L’automatisation n’est pas toujours la meilleure solution

La traduction automatique gratuite est rapide et économique, mais elle est loin de donner des résultats parfaits. Si une application gratuite peut vous permettre de traduire un mot ou une courte phrase, le résultat ne sera pas aussi concluant pour un paragraphe entier. Il est donc préférable de faire appel à un post-éditeur ou à un traducteur qualifié pour traduire vos documents.

Faites appel à des traducteurs natifs

Il est essentiel de trouver le traducteur ou le post-éditeur adapté. Dans la quasi-totalité des cas, l’idéal est de choisir un locuteur natif. Vous devez donc opter pour un traducteur dont la langue maternelle est celle dans laquelle vous souhaitez faire traduire votre document. Seul un locuteur natif pourra trouver les nuances, expressions et formulations les plus adaptées.

En ayant recours à un locuteur natif, vous éviterez également à votre entreprise des ennuis potentiels. En effet, lui seul pourra vous aviser si votre entreprise ou le nom de l’un de ses produits a un sens ou une connotation négative dans sa langue.

Faites vérifier votre URL

Avant d’acheter votre URL et de la rendre publique, demandez toujours à un traducteur de la contrôler. Ecrivez-la telle qu’elle apparaîtra dans la barre du navigateur, sans ajouter d’espace ni de suffixe de nom de domaine (par exemple, .com ou .net). En effet, une URL peut ne poser aucun problème lorsqu’elle est écrite en plusieurs mots, mais former, lorsqu’elle est écrite de manière condensée, sans espaces, d’autres mots non souhaités. On trouve, sur Internet, de nombreux exemples de ce phénomène, dont certains sont aujourd’hui de notoriété publique.

En faisant appel à des professionnels de la traduction, vous éviterez de tomber dans ces écueils qui pourraient ternir l’image de votre entreprise. D’autre part, en rédigeant soigneusement votre texte et en évitant d’y utiliser du langage familier, vous permettrez au prestataire de traduction que vous avez choisi de faire passer votre message efficacement dans une autre langue.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DEMANDE DE
DEVIS
Les champs marqués d’une étoile* sont obligatoires.




RelectureRévisionTranscréationLocalisationMise en page


RelectureRévisionRévision + relecture


OuiNon


TranscriptionSous-titrageVoix-offVoice OverDoublageCasting voixProduction audioProduction vidéo





OuiNon





Sur placeÀ distance

SimultanéeConsécutiveChuchotéeLiaison

VidéoTéléphone


SimultanéeConsécutive







Pour en savoir plus, consultez notre politique de confidentialité.

NOUS CONTACTER Une question ? Besoin de renseignements ?
Contactez ITC Traductions au 04.78.33.02.55 ou en remplissant le formulaire ci-dessous.


Pour en savoir plus, consultez notre politique de confidentialité.