ENTRETIEN AVEC BRUNO SCHER

Découvrez notre entretien avec Bruno Scher, Chargé de projets digitaux chez Wojo. Il nous explique le succès actuel du coworking. Wojo (ex Nextdoor), ce sont des espaces de travail partagés, coworking, bureaux dédiés, salles de réunions créatives, mais surtout un état d’esprit, un positive network où venir travailler, partager, s’épanouir.

QU’EST-CE QUI EXPLIQUE LE SUCCÈS ACTUEL DU COWORKING ?

Je pense que c’est dû au ras-le-bol de travailler dans des lieux qui étaient souvent austères, qui représentaient de gros investissements pour les entreprises, pas rénovés assez souvent. La pression foncière faisait que, de toute façon, une fois qu’on avait payé le loyer, on n’investissait pas dans le déco ou dans le bien-être ou dans l’ergonomie tout simplement.

De tous ces constats-là, des acteurs majeurs de l’immobilier et de nouveaux entrants se sont dit : “On doit transformer l’espace de travail.” Ce sont des designers, des publicitaires, des architectes qui leur ont donné cette dimension de cet effet waouh, puisque dans tous les espaces de co-working qui y font référence, il y a de la déco, il y a… c’est chargé d’histoire, il y a du mobilier, il y a de l’IT performante, il y a des espaces de rencontre, de loisir, on a tout mélangé.

L’utilisateur de ce lieu se sent forcément mieux là que dans un établissement ou dans un étage très corporate, où le chef a un bureau plus grand que le sous-chef et que la salle de réunion n’est pas accessible à tous. C’est standard, c’est vieux cliché, mais qui, encore aujourd’hui, constitue un paquet de mètre carré quand même. L’autre point qui est très important, c’est que tout ça peut avoir deux sens que si, en même temps, on tente de réunir tous ces individus, tous ces utilisateurs et de les fédérer dans une communauté. Là, on crée un vrai esprit de co-working mais surtout d’une nouvelle manière de travailler.

Clairement, ça bouscule les habitudes parce que ça permet le brassage des individus, ça permet la rencontre des individus. C’est le décloisonnement total de l’entreprise, c’est-à-dire qu’une fois que tu as commencé à travailler comme ça, tu ne peux plus revenir en arrière. C’est-à-dire si demain on te dit : “Tu vas dans une boîte, tu vas faire deux heures par jour pour aller à ta place dans ton siège social, puis tu auras ton bureau, ton truc, ça ne bougera pas et puis c’est comme ça pour les 15 ans à venir”, je crois que c’est fini, il n’y a pas de retour en arrière possible.

FAITES CONNAISSANCE AVEC LES AUTRES PERSONNALITÉS

Interview Loic Jean Fulcrand
Interview Jean-Paul Genoux
Équipe ITC

Vous recherchez un prestataire de qualité pour vos projets multilingues ? Nous sommes là pour vous aider !

DEMANDE DE
DEVIS
Les champs marqués d’une étoile* sont obligatoires.




RelectureRévisionTranscréationLocalisationMise en page


RelectureRévisionRévision + relecture


OuiNon


TranscriptionSous-titrageVoix-offVoice OverDoublageCasting voixProduction audioProduction vidéo





OuiNon





Sur placeÀ distance

SimultanéeConsécutiveChuchotéeLiaison

VidéoTéléphone


SimultanéeConsécutive







Pour en savoir plus, consultez notre politique de confidentialité.

NOUS CONTACTER Une question ? Besoin de renseignements ?
Contactez ITC Traductions au 04.78.33.02.55 ou en remplissant le formulaire ci-dessous.


Pour en savoir plus, consultez notre politique de confidentialité.