Entretien avec Edouard Zorn – I&L Biosystems

Découvrez notre entretien avec Edouard ZORN, le Directeur Commercial de I&L Biosystems. Il nous parle de l’impact des réseaux sociaux sur la recherche scientifique.

La recherche scientifique a-t-elle été impactée par le phénomène des réseaux sociaux ?

I&L Biosystems, c’est une société européenne qui accompagne les scientifiques, les chercheurs européens à trouver de nouvelles technologies, des instruments, des équipements de laboratoires, dans le domaine de la biologie.

Les laboratoires, ça va du technicien au chercheur en passant par l’ingénieur, vont passer de plus en plus de temps sur les réseaux sociaux, les réseaux sociaux professionnels comme LinkedIn et en fait, vont chercher de l’information, chercher éventuellement des nouvelles technologies, voir des utilisateurs qui vont, par exemple, poster des manips qu’ils font, comment ils utilisent des équipements. D’utiliser différentes technologies qui, par exemple, étaient utilisées dans d’autres domaines, des outils qui étaient plutôt réservés à la recherche ou des outils qui étaient plutôt réservés à la production, et en fait, de croiser ces outils sur des technologies qui semblaient plutôt appropriées dans certains domaines, maintenant en fait, s’ouvrent à d’autres domaines.

Je pense qu’il y a une réelle communauté scientifique qui vit en fait grâce à ces réseaux sociaux professionnels. Je pense que ça permet de faire avancer la science, puisque finalement, ça évite que tout le monde réinvente la roue. Parfois, il y a des collaborations qui peuvent se créer, des échanges qui peuvent se créer, grâce à internet, grâce aux réseaux sociaux, et cetera. Ensuite, en effet, ça démocratise les échanges interscientifiques et évidemment inter-pays.

Oui, au niveau international, je pense que ça a ouvert des portes. En effet, sans parler– Vraiment sans changer de continent, mais ne serait-ce qu’au niveau européen, des Français qui vont échanger avec des Allemands, des Italiens, des Anglais, et cetera. En effet, je pense que ça se fait beaucoup plus qu’avant, et ça a permis de libérer, je pense, la parole scientifique, et la donner à un plus grand nombre de scientifiques, plutôt qu’en effet ce soit vraiment des personnes choisies ou des personnes soit à l’aise à l’oral, soit des personnes parfois haut placées dans les laboratoires de recherche ou haut placées dans les industries, et cetera.

Faites connaissance avec les autres personnalités

Sophie Chappuis - Question FR
FR Jean paul genoux BW
Mario I

ITC Traductions vous aide depuis 20 ans à vous ouvrir au monde

earth-globe-

TRANSCRÉATION

Adaptez votre communication à l’international

paper-and-pencil

TRADUCTION et MISE EN PAGE

de tous vos documents

laptop

LOCALISATION

de logiciels et supports de e-learning

microphone

VOIX-OFF et SOUS-TITRAGE

de vidéos

coding

TRADUCTION et LOCALISATION

de sites internet