Quel avenir pour l’industrie de la traduction ?

On pourrait penser que l’avenir du secteur de la traduction est incertain. L’essor des nouvelles technologies (intelligence artificielle, traduction automatique…), le ralentissement économique global ou l’omniprésence de l’anglais dans nos vies quotidiennes sont autant de facteurs qui pourraient menacer l’industrie de la traduction.

Mais qu’il s’agisse de commerce international ou de loisirs, la traduction continue de combler le fossé entre les langues, permettant ainsi aux individus et aux organisations de se connecter et de se comprendre. Dans cet article, nous allons explorer l’importance de l’industrie de la traduction et la façon dont elle continue d’évoluer en réponse au paysage mondial en constante mutation.

L’industrie en quelques chiffres

Dans notre monde interconnecté, où les frontières sont de plus en plus ténues et la communication à l’échelle internationale essentielle, l’industrie de la traduction à toujours un rôle essentiel à jouer :

  • Le secteur de la traduction rassemble aujourd’hui plus de 640 000 traductrices et traducteurs ou interprètes dans le monde, et plus de la moitié du volume mondial de traduction est reparti en Europe (35 % en Amérique du nord et 10% en Asie – Source: Commission européenne – Translating Europe Forum 2019).
  • Selon l’étude ELIS 2023, le marché de la traduction continue de croître et de se diversifier – la demande pour les services de traduction reste forte, tandis que de nouvelles prestations émergent, telles que les services liés à la traduction automatique ou les services linguistiques dans le domaine audiovisuel.
  • L’industrie des services linguistiques représente, en 2022, 64,7 milliards USD et devrait atteindre 69,3 milliards USD en 2023 (Source : Nimzdi). Le marché de la traduction automatique à lui seul est évalué à 650 millions USD en 2020 et les projections estiment qu’il représentera plus de 3 milliards USD d’ici 2027 (Global Market Insights).

Faciliter le commerce international

À l’ère de la mondialisation et de l’essor des réseaux sociaux, les entreprises continuent d’étendre leur champ d’action au-delà de leur pays d’origine. Il est alors nécessaire de faire traduire la documentation marketing, produits ou les contrats juridiques dans la langue cible des marchés visés.

Par exemple, concernant le e-commerce, environ 40% des utilisateurs ont déclaré qu’ils n’achèteraient jamais sur des sites web qui ne sont pas rédigés dans leur langue maternelle et 75% des consommateurs sont plus susceptibles d’acheter des produits sur des sites traduits dans leur langue maternelle (CSA Research).

Selon le site T-Index, faire traduire votre site internet dans les 8 langues les plus représentées sur Internet (anglais, chinois, espagnol, japonais, allemand, portugais, italien et français) vous permettrait d’atteindre 80% du pouvoir d’achat en ligne mondial. Un service de traduction professionnel vous garantit des traductions précises et respectueuses de vos contenus, vous aidant ainsi à transmettre efficacement votre message et à instaurer un climat de confiance avec vos clients à l’international. En outre, les prestataires de services linguistiques disposent souvent d’une connaissance spécialisée du secteur visé, ce qui permet aux entreprises de retrouver leur terminologie, facilitant ainsi les transactions commerciales internationales.

Vous aussi, rendez vos contenus accessibles au monde entier. Apprenez-en davantage sur nos prestations linguistiques.

Préserver la diversité culturelle et faire tomber les barrières linguistiques

Les langues sont le véhicule de la communication humaine et sont profondément liées à la culture. Dans nos sociétés mondialisées, notre capacité à surmonter les barrières linguistiques et culturelles est vitale pour des interactions réussies. Le secteur de la traduction permet l’échange d’idées, d’informations et de connaissances dans le monde entier, assurant ainsi une communication efficace entre les individus, les entreprises et les gouvernements.

Bien que l’anglais soit l’une des langues les plus présentes sur Internet (il représente plus de 25 % du contenu web au niveau mondial), le chinois arrive en deuxième position avec presque 20% et l’espagnol en troisième position avec environ 8% (Speakt). L’autre moitié est répartie entre les langues parlées dans les 197 pays du monde. D’ailleurs, l’Union européenne est un très bon exemple : il s’agit du premier acteur linguistique mondial ayant affirmé sa politique en faveur du multilinguisme (24 langues officielles), rendant obligatoire à l’échelle nationale la traduction de certains types de documents (cf. loi Toubon en France) et la traduction à l’échelle communautaire de Règlements ou rapports d’activités. Ce qui laisse de belles opportunités pour les prestataires de services linguistes !

Les traducteurs ne se contentent pas de transférer des mots d’une langue à l’autre, ils transmettent également les nuances et les références culturelles propres à une région. En traduisant de la littérature, des films et d’autres Å“uvres créatives, l’industrie de la traduction veille à ce que les toutes les cultures puissent être appréciées et comprises dans le monde entier. Il favorise le dialogue interculturel, enrichit nos sociétés et favorise un sentiment d’unité dans la diversité.

Découvrez nos services de traductions multilingues pour vous accompagner dans votre développement à l’international.

L’essor de la localisation

La localisation, qui consiste à adapter un contenu à un lieu spécifique ou à un marché cible, est devenue un aspect crucial de l’industrie de la traduction. La localisation va au-delà de la traduction en prenant en compte les nuances culturelles, les préférences locales et les exigences régionales. Les entreprises investissent dans les services de localisation pour adapter leurs produits, sites web et logiciels aux différents marchés, afin de s’assurer que leurs offres trouvent un écho auprès des publics locaux. Cette tendance met en évidence la demande croissante de services de traduction qui intègrent l’adaptation culturelle pour un impact maximal.

Dans un environnement où le développement d’une société repose sur la communication à l’échelle internationale liée à Internet, au e-commerce, à l’IoT, ainsi que la montée en puissance d’activités telles le e‑learning, le streaming ou les jeux vidéo, la localisation a encore de beaux jours devant elle. Par exemple, selon Localize, les entreprises qui ont investi dans la localisation de leur contenu ont 1,5 fois plus de chance d’observer une augmentation de leur chiffre d’affaires.

Les progrès technologiques

Les avancées technologiques (notamment la traduction automatique, l’intelligence artificielle et le traitement du langage naturel) influencent considérablement le secteur de la traduction, transformant profondément la manière dont les traductions sont effectuées. Par exemple, la traduction automatique neuronale, dont le développement s’est accéléré ces dernières années, rend la traduction accessible au plus grand nombre et permet d’obtenir rapidement des traductions.

D’ailleurs, chez ITC, pour réduire vos coûts et délais de traduction, vous pouvez opter pour la traduction optimisée par l’IA et la révision humaine. Car nous le savons bien, les traducteurs humains jouent toujours un rôle essentiel en garantissant la précision, la sensibilité culturelle et l’interprétation nuancée de la langue.

Nous exploitons la technologie pour améliorer la productivité et fournir des traductions de haute qualité, tout en gardant un équilibre entre l’automatisation et la touche humaine.

Conclusion

Alors que notre monde est en constante évolution, le secteur de la traduction restera à l’avant-garde, en s’adaptant et innovant pour répondre aux demandes sans cesse croissantes de notre société humaine. En éliminant les barrières linguistiques, en facilitant le commerce international, en préservant la diversité culturelle et en s’adaptant aux progrès technologiques, les fournisseurs de services linguistiques favorisent une communication efficace et une compréhension mutuelle. Nous sommes un facilitateur essentiel de la communication interculturelle, veillant à ce que la langue ne soit pas une barrière mais une voie vers un monde plus inclusif et connecté.

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quinze − 13 =