La traduction juridique, cette spécialisation qui manque d’experts

Ouvrez un code civil, et lisez n’importe quel article et sa jurisprudence. Attendez, et laissez décanter. Oui, c’est compliqué à comprendre…

Pour certains, le langage juridique français s’apparente même à du chinois. C’est pourquoi le métier de traducteur juridique nécessite un niveau de spécialité tant au niveau juridique qu’au niveau linguistique. Le législateur utilise un vocabulaire très spécifique dans la rédaction de la loi, il est donc impératif que le traducteur le respecte. Egalement primordial, l’interprète doit connaître le système juridique de différents pays afin de respecter les règles de déontologie.

Les offres d’emploi dans ce domaine sont  grandissantes et bien supérieur à la demande mais pourtant il n’est pas rare de voir des universités qui n’ouvrent pas leur section de traduction spécialisée par manque d’étudiants.

Aujourd’hui ce manque de traducteurs spécialisés peut être déroutant, car encore trop d’institutions nationales et internationales se voient contraintes d’user de services de traducteurs qui n’ont aucune expérience juridique. Il est fréquent que des erreurs soient commises. De mauvaises interprétations dans des affaires portées devant les cours ont conduit récemment le Ministère de la Justice en Angleterre à revoir aussi bien le contrat qui le lie à une agence d’interprètes que les critères qu’il requiert pour l’emploi de ces derniers.

Il est vrai que par rapport au marché de la traduction littéraire et audiovisuelle représentant chacun des milliards de dollars sur le plan international (15 milliards en 2009), la traduction juridique paraît bien restreinte en part de marché. Il n’en reste pas moins que c’est un secteur tout aussi passionnant, varié et plus lucratif. Les offres d’emploi dans ce domaine sont  grandissantes et bien supérieur à la demande mais pourtant il n’est pas rare de voir des universités qui n’ouvrent pas leur section de traduction spécialisée par manque d’étudiants.

La traduction juridique n’est pas la seule à souffrir de son manque d’interprètes, l’ingénierie souffre du même sort. Mais de récentes études de marché de la traduction ont toutefois montré que les secteurs les plus porteurs actuellement sont ceux de l’aérospatial, des transports, de la pharmacologie, des équipements de télécommunication, et de la finance.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DEMANDE DE
DEVIS
Les champs marqués d’une étoile* sont obligatoires.




RelectureRévisionTranscréationLocalisationMise en page


RelectureRévisionRévision + relecture


OuiNon


TranscriptionSous-titrageVoix-offVoice OverDoublageCasting voixProduction audioProduction vidéo





OuiNon





Sur placeÀ distance

SimultanéeConsécutiveChuchotéeLiaison

VidéoTéléphone


SimultanéeConsécutive







Pour en savoir plus, consultez notre politique de confidentialité.

NOUS CONTACTER Une question ? Besoin de renseignements ?
Contactez ITC Traductions au 04.78.33.02.55 ou en remplissant le formulaire ci-dessous.


Pour en savoir plus, consultez notre politique de confidentialité.