Oui, les français sont nuls en anglais

Comparée à ses voisins Européens, la France a un toujours un problème avec la langue de Shakespeare. Nous pointons bien sûr du doigt l’Education  nationale, qui s’y prendrait mal pour enseigner l’anglais aux élèves. Pourtant, en 2009, l’apprentissage de l’anglais oral avait fait l’objet d’une circulaire du ministère de l’Education  nationale et aujourd’hui cette langue est obligatoire dès le CP.

Mais l’école n’est pas la seule fautive…

Règle n° 1 pour maîtriser l’anglais : faire table rase du passé.

Sophie Herment, enseignante chercheuse et maitre de conférence en phonétique anglaise nous explique : « Avec une langue qui a le même alphabet, c’est très difficile de ne pas appliquer ce que l’on connaît déjà. On va appliquer le son français sur un mot alors qu’il y a des différences phonétiques importantes.» Cela va paraître donc tout naturel pour un Français de prononcer de la même façon « sit » (s’asseoir) et « seat » (le siège), alors que la prononciation du son « i » prend toute son importance. Pour apprendre une nouvelle langue il faudrait oublier complètement sa langue maternelle et reprendre tout depuis le début.

Règle n° 2 : habituez-vous à dire “ pass me the salt “ et “ go and do your homework”.

L’enquête réalisée en 2011 par la Commission Européenne sur le niveau en langues étrangères des élèves maltais ou estoniens révèle qu’ils parlent régulièrement anglais chez eux ou avec leurs proches.

L’exposition à l’anglais est complètement différente d’un pays à l’autre.

Si déjà les téléspectateurs français regardaient les séries américaines en VO…

Règle n°3 : ne pas avoir peur du ridicule.

Enfin, de par son éducation et sa culture, le français serait plus réfractaire à s’exprimer dans une langue qui lui est étrangère.

Sophie Herment poursuit : « Le Français n’est pas mauvais en langues, comme on le dit bien souvent, mais il a peur du ridicule. Et ce blocage psychologique est tellement ancré dans la mentalité nationale qu’il a le plus grand mal à se lancer à l’oral, à prendre des risques, à se faire confiance. (…) Résultat: il est complètement bloqué et ne parvient pas à communiquer spontanément dans une langue étrangère. »

Il est donc de la responsabilité de chaque français de faire des efforts pour devenir  fluent speaker ou inciter ses enfants à s’ouvrir au monde.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DEMANDE DE
DEVIS
Les champs marqués d’une étoile* sont obligatoires.




RelectureRévisionTranscréationLocalisationMise en page


RelectureRévisionRévision + relecture


OuiNon


TranscriptionSous-titrageVoix-offVoice OverDoublageCasting voixProduction audioProduction vidéo





OuiNon





Sur placeÀ distance

SimultanéeConsécutiveChuchotéeLiaison

VidéoTéléphone


SimultanéeConsécutive







Pour en savoir plus, consultez notre politique de confidentialité.

NOUS CONTACTER Une question ? Besoin de renseignements ?
Contactez ITC Traductions au 04.78.33.02.55 ou en remplissant le formulaire ci-dessous.


Pour en savoir plus, consultez notre politique de confidentialité.