Publicités : en français dans le texte

« La langue française est un élément fondamental de la personnalité et du patrimoine de la France. Elle est la langue de l’enseignement, du travail, des échanges et des services publics. Elle est le lien privilégié des États constituant la communauté de la francophonie. »

Ce texte, au contenu peu évocateur, constitue l’Article 1er de la Loi Toubon du 4 août 1994, qui autorise l’utilisation de langues étrangères dans les campagnes publicitaires mais impose dans un même temps leur traduction en langue française.

En effet, lorsque l’on visionne un spot publicitaire sur une chaîne de télévision française, on constate que toute phrase (écrite ou prononcée) en langue étrangère est généralement suivie de sa traduction par écrit. Même le « Yes » anglais, pourtant quasi-universel, se doit de comporter un astérisque suivi de la mention « Oui » !

Pourtant, de nombreuses publicités ont récemment été épinglées pour cause de non-respect de cette règle. À l’occasion d’une conférence de presse en présence de la Délégation générale de la langue française, l’Autorité de Régulation Professionnelle de la Publicité (ARPP) a en effet déclaré, après avoir visionné 3 962 publicités, avoir identifié des « manquements » pour 43 d’entre elles, généralement en raison de l’absence de traduction en français d’un slogan en anglais.

Il est toutefois important de noter que l’ARPP intervient seulement à titre informatif et pédagogique. « Elle n’est pas le gendarme et n’applique pas de sanctions », a souligné son Directeur général, Stéphane Martin.

Cette vérification du respect des obligations en termes de langue française est « (…) parfois vue par les médias comme une crispation sur des préoccupations identitaires. Mais la France est un des seuls pays qui se parle à lui-même dans une langue qui n’est pas la sienne, une bizarrerie ! », explique Xavier North, Responsable de la Délégation générale à la langue française, service rattaché au Ministère de la Culture.

À titre d’exemple, Sony utilise son slogan « Make. believe » sans fournir aucune traduction en bas de ses affiches, tout comme Prada, qui a choisi d’utiliser le terme « Eyewear » sans le traduire pour illustrer les campagnes publicitaire de sa ligne de lunettes.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DEMANDE DE
DEVIS
Les champs marqués d’une étoile* sont obligatoires.




RelectureRévisionTranscréationLocalisationMise en page


RelectureRévisionRévision + relecture


OuiNon


TranscriptionSous-titrageVoix-offVoice OverDoublageCasting voixProduction audioProduction vidéo





OuiNon





Sur placeÀ distance

SimultanéeConsécutiveChuchotéeLiaison

VidéoTéléphone


SimultanéeConsécutive







Pour en savoir plus, consultez notre politique de confidentialité.

NOUS CONTACTER Une question ? Besoin de renseignements ?
Contactez ITC Traductions au 04.78.33.02.55 ou en remplissant le formulaire ci-dessous.


Pour en savoir plus, consultez notre politique de confidentialité.