Les erreurs de traduction d’hier et d’aujourd’hui

Tandis que la population internationale compte sur ses dirigeants pour lui épargner une guerre nucléaire mondiale, la traduction de déclarations ou de menaces officielles est un exercice périlleux lourd de conséquences. Même si tout le monde ne parle pas la même langue, la crainte d’une intensification des tensions entre les États-Unis et l’Iran se traduit de la même manière.

Troubles à Téhéran

À deux reprises, une couverture médiatique approximative fut la source d’un malentendu.

Alors que les négociations à propos de l’accord sur le nucléaire à Téhéran étaient toujours en cours, le président Donald Trump a réalisé que sa prise de position radicale avait provoqué une surenchère de la part du président Hassan Rohani et de son gouvernement. À deux reprises, une couverture médiatique approximative fut la source d’un malentendu. Selon un article du Bulletin of the Atomic Scientists, Reuters a rapporté de manière incorrecte que Rohani « menaçait de quitter le Plan global d’action conjoint [PGAC] si les États-Unis imposaient davantage de sanctions ». Une traduction rectifiée a plus tard dévoilé que Rohani avait en réalité indiqué qu’il « relancerait certains éléments du programme si Washington décidait de quitter le PGAC ».

La deuxième erreur de traduction fut commise par The Independent, qui avait rapporté que « l’Iran pourrait se doter de l’arme nucléaire dans les 5 jours suivant le retrait des États-Unis de l’accord ». Cette déclaration a rapidement été démentie. Le commentaire original signifiait en fait que l’Iran pourrait « produire de l’uranium enrichi à 20 % à Fordow dans les 5 jours ». Une différence significative aux conséquences potentiellement désastreuses.

Apprendre des erreurs du passé

Les journalistes ont la responsabilité de rapporter les faits de la manière la plus précise possible. Une situation peut changer du tout au tout si un mot ou un propos est mal traduit. En des circonstances et des temps plus paisibles, cela pourrait n’avoir aucun impact. Mais dans un contexte politique conflictuel, une erreur peut être regrettable. De mauvaises traductions ont été la source de désagréments ; c’est pourquoi il est important d’apprendre des erreurs du passé. La plupart des gens ne savent pas qu’au paroxysme de la Guerre froide, Nikita Khrouchtchev a été cité déclarant aux États-Unis : « Nous vous enterrerons ». The Week explique que nombreux sont ceux qui ont pris cela pour une menace de guerre nucléaire imminente, alors que la traduction correcte était « nous vous survivrons », une provocation déjà plus modérée.

Visite du président Jimmy Carter en Pologne

Il serait souhaitable que les partis politiques trouvent dorénavant un moyen précis de communiquer sans que de mauvaises traductions entachent davantage leurs relations. Il est difficile d’imaginer une situation plus fâcheuse à l’époque – et risible aujourd’hui – que la fois où l’interprète russe du président Jimmy Carter, lors d’un voyage en Pologne en 1977, a traduit le discours de M. Carter rapportant qu’il souhaitait comprendre les « désirs sexuels des Polonais pour l’avenir » et « saisir la Pologne par ses parties intimes ».

Avis de recherche : une bonne traduction pour vous

On n’insistera jamais assez sur l’importance d’une traduction exacte. Nul besoin d’être un politicien pour exiger un service de traduction irréprochable. Des traductions commerciales, si votre entreprise se développe à l’international, jusqu’aux traductions à caractère touristique, ITC traductions est fière de son équipe multilingue triée sur le volet. Sans laisser de côté ni même alterner le sens, vous obtiendrez une traduction fidèle sur demande. Nos 1 500 spécialistes ne vous décevront pas.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DEMANDE DE
DEVIS
Les champs marqués d’une étoile* sont obligatoires.




RelectureRévisionTranscréationLocalisationMise en page


RelectureRévisionRévision + relecture


OuiNon


TranscriptionSous-titrageVoix-offVoice OverDoublageCasting voixProduction audioProduction vidéo





OuiNon





Sur placeÀ distance

SimultanéeConsécutiveChuchotéeLiaison

VidéoTéléphone


SimultanéeConsécutive







Pour en savoir plus, consultez notre politique de confidentialité.

NOUS CONTACTER Une question ? Besoin de renseignements ?
Contactez ITC Traductions au 04.78.33.02.55 ou en remplissant le formulaire ci-dessous.


Pour en savoir plus, consultez notre politique de confidentialité.