,

Comment devient-on traducteur chez ITC ?

Le succès d’une entreprise telle qu’ITC Traductions repose bien entendu sur un grand nombre de facteurs, mais un élément plus qu’essentiel, qui se retrouve au cœur même d’ITC, est sans contredit l’équipe de traducteurs. Au quotidien, de nombreux traducteurs s’affairent à traduire vos projets dans plus de 80 langues, et ce, dans une multitude de pays et de fuseaux horaires à la fois. Mais d’abord et avant tout, comment devient-on traducteur chez ITC Traductions ?

 

Les différents parcours des traducteurs

Nous pensons qu’une équipe diversifiée est bien plus efficace et les différents parcours qu’ont empruntés les traducteurs avant d’unir leurs forces chez ITC en sont la preuve. Bien que l’ensemble des linguistes possède un diplôme professionnel reconnu en traduction et réponde à des exigences élevées, le cheminement de carrière de chacun ne pourrait être plus différent. Deux types de traducteurs œuvrent simultanément chez ITC : les traducteurs pigistes et les traducteurs employés à l’interne. Une fois le processus de sélection réussi, les traducteurs pigistes offrent des disponibilités et obtiennent ensuite des projets de traduction, en fonction de leur spécialisation, compétence et intérêt. N’étant pas pour la plupart salariés à temps plein, les pigistes peuvent acquérir de l’expérience dans de multiples domaines en traduisant pour différents clients. C’est une voie souvent empruntée en début de parcours professionnel.

Parmi les traducteurs internes chez ITC, qui sont à l’emploi exclusif de l’entreprise et ce, à temps plein, plusieurs ont entamé leur carrière dans un autre domaine que la traduction, quoique bien souvent relié aux langues, et ont travaillé pendant des années dans un emploi différent. Toutefois, ayant tous découvert la traduction dans leurs études, l’exercice de leur fonction ou tout simplement par coup de cœur, ils ont fait bifurquer leur parcours de manière à devenir traducteurs professionnels. Les années d’expérience passées dans un autre poste sont idéales pour développer une spécialisation de traduction. Il arrive bien souvent également que des traducteurs pigistes chez ITC soient par la suite recrutés pour occuper des postes à l’interne.

En résumé, tous les traducteurs satisfont aux exigences de la norme internationale ISO17100, qui fournit les règles relatives aux processus, aux ressources et à d’autres aspects nécessaires à une prestation de traduction de qualité, en répondant à au moins un des critères suivants : qualification reconnue en traduction par un diplôme délivré par un établissement d’enseignement supérieur, une qualification dans un autre domaine reconnu par un diplôme délivré par un établissement d’enseignement supérieur, complétée par une expérience professionnelle de plus de deux ans à temps complet dans la traduction ou une expérience professionnelle de traduction de plus de cinq ans.

Vous êtes traducteur et souhaitez rejoindre notre réseau ? N’hésitez pas à nous faire parvenir votre candidature.

 

Comment assigne-t-on le traducteur adéquat pour chaque projet ?

Avec une équipe de traducteurs professionnels aussi diversifiée, vous vous demandez peut-être comment nos chefs de projets arrivent à sélectionner le meilleur candidat pour votre projet. Tout d’abord, il faut savoir que nos traducteurs ne traduisent que vers leur langue maternelle, qu’ils disposent toujours des compétences requises dans le domaine de spécialité de la mission de traduction, qu’ils ont le devoir de se documenter suffisamment afin que leur compréhension des documents à traduire soit parfaite et qu’ils entretiennent et développent leurs connaissances professionnelles de manière continue grâce à la formation. Bien que tous les traducteurs possèdent une éthique irréprochable, des aptitudes élevées et soient animés par la même recherche de qualité, ils sont sélectionnés avec soin chaque fois. Saviez-vous que tous nos linguistes professionnels détiennent :

  • Plusieurs années d’expérience et de fortes compétences en traduction ;
  • Compétence linguistique et rédactionnelle dans la langue source et la langue cible ;
  • Compétence en matière de recherche, d’acquisition et de traitement de l’information ;
  • Compétence culturelle, technique et reliée au domaine (spécialisation dans leur secteur d’activité) ;
  • Une réussite à tous les tests d’adhésion soumis par ITC Traductions ;
  • Des aptitudes professionnelles accrues ;
  • Un souci du détail et du travail de haute qualité ;
  • Une excellente capacité d’adaptation ;
  • Une éthique professionnelle éprouvée ;
  • Un désir de satisfaire les besoins des clients.

Apprenez-en davantage sur le processus de sélection des linguistes ici.

 

Les traducteurs font bien plus que de la traduction

Un fait un peu surprenant dans le métier de traducteur est qu’un traducteur ne passe pas sa journée uniquement à traduire, et non ! Son quotidien est rempli de tâches diverses. Il peut s’agir de créer ou mettre à jour des mémoires de traduction, des glossaires ou des recherches terminologiques, mais le traducteur est également formé pour faire de la localisation et de l’adaptation, du doublage, de l’interprétation, de la transcréation, de la relecture et de la révision, de la création de contenu, de la postédition et bien plus encore. De surcroît, le traducteur parfait toujours ses aptitudes grâce à la formation et l’apprentissage continu offerts par l’entreprise, tout en acquérant une tonne de nouvelles connaissances par la variété infinie de documents, de secteurs d’activités et de sujets à traduire. Somme toute, le métier de traducteur est loin d’être banal !

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 × deux =