Santé publique : la traduction au secours de la planète

27/08/19

Si la communication est essentielle dans de nombreux domaines, elle se révèle particulièrement importante en matière de sensibilisation aux enjeux de santé publique. Quand il s’agit d’une question de vie ou de mort, savoir rime avec pouvoir. Plus les gens sont informés, plus ils sont à même de se protéger des maladies ou des blessures. Des mots bien choisis peuvent permettre à la population de prendre des mesures pour éviter la propagation d’une maladie en cas de situation d’urgence.

Si l’on prend l’exemple de l’épidémie d’Ebola qui sévit actuellement en République démocratique du Congo, Devex.com explique que « des femmes et des personnes âgées [de Goma]… ont indiqué ne pas avoir les informations nécessaires pour protéger leur famille ». Et même si un vaccin expérimental est actuellement disponible, « la population ne sait pas ce qu’est un ‘vaccin’ et ne connaît pas la traduction en swahili, ‘chanjo’. Les gens ne connaissent que le terme ‘ndui’, qui désigne les vaccins prénatals en swahili congolais. »

6 bonnes pratiques de traduction dans le domaine de la santé publique

En matière de santé publique, l’intérêt de la traduction est de permettre aux bonnes personnes d’avoir accès aux bonnes informations pour préserver leur santé et celle de leur famille. Voici six conseils pour faire passer plus facilement votre message.

1) Comprenez votre public cible.

Vous souhaitez vous adresser à des personnes qui ont immigré en France ou qui vivent toujours dans leur pays d’origine ? Faites le nécessaire pour vous concentrer sur la langue qu’elles connaissent le mieux.  

2) Traduisez dans le bon niveau de langue.

Il faut que votre traduction soit le plus simple et compréhensible possible. D’après MedilinePlus, pour être clair pour tous les publics, votre texte doit « correspondre au niveau de compréhension moyen d’une classe de cinquième ou quatrième ». Si vous traduisez de l’anglais dans une autre langue, visez plutôt un niveau CM2-sixième.

3) Allez droit au but et adoptez un style simple.

Le secteur de la santé publique n’est pas avare de mots complexes ni de jargon médical. Quand vous traduisez, optez pour des termes plus simples. Si vous ne trouvez pas de synonymes, MedilinePlus conseille « d’enseigner les mots en commençant par expliquer le concept en langage courant, avant d’introduire le ou les nouveaux mots ».

4) Allez droit au but.

Quand vous donnez des consignes, prévoyez suffisamment de détails. Au lieu de dire « Appliquez de la glace sur votre poignet foulé cinq fois par jour », dites « Appliquez de la glace sur votre poignet foulé toutes les deux heures pendant 20 minutes ».

5) Misez sur le visuel.

Si la langue est parfois difficile à traduire, sachez qu’une image vaut mille mots. Utilisez des photos claires, avec une légende juste à côté. N’oubliez pas de localiser vos images pour votre public cible. Utilisez des images parlantes pour votre public et tenez compte des facteurs culturels qui pourraient prêter à confusion.

6) Choisissez une agence de confiance.

Si vous avez besoin d’aide pour traduire du contenu relatif à la santé publique, nous sommes là. Nos traducteurs professionnels, qui comprennent parfaitement la langue cible, sont également spécialisés dans le domaine dans lequel ils traduisent. Notre réseau international sait exactement comment traduire fidèlement votre contenu pour faire passer le message prévu. Contactez-nous dès aujourd’hui pour savoir comment aider les gens à prendre soin de leur santé.

ITC Traductions vous aide depuis 20 ans à vous ouvrir au monde

earth-globe-

TRANSCRÉATION

Adaptez votre communication à l’international

paper-and-pencil

TRADUCTION et MISE EN PAGE

de tous vos documents

laptop

LOCALISATION

de logiciels et supports de e-learning

microphone

VOIX-OFF et SOUS-TITRAGE

de vidéos

coding

TRADUCTION et LOCALISATION

de sites internet