Quelles différences entre « langues mortes », « langues en voie de disparition » et « langues disparues » ?

22/11/18

ImageActu - Copie

Les langues mortes sont des langues que certaines personnes utilisent encore même sans être locuteurs natifs de cette langue délaissée. Le latin était autrefois une langue très présente enseignée à un grand nombre de collégiens pendant l’après-guerre. Mais au fil du temps, la langue a suscité moins d’intérêt et a fini par tomber dans l’oubli, jusqu’à ce que le pape Benoît XVI annonce sa démission en latin en février 2013 (source : Boston Public Radio).

Les langues en voie de disparition et disparues

Les langues en voie de disparition sont des langues qui risquent de disparaître. Par exemple, le journal The Guardian explique que si les seuls locuteurs d’une langue sont des personnes âgées qui « parlent la langue sans la maîtriser complètement et très peu fréquemment », alors on peut considérer que cette langue est vouée à disparaître. En effet, lorsque ces personnes âgées décèdent, elles emportent cette langue avec elles et elle vient donc, elle aussi, à s’éteindre. Ci-après un bref aperçu de quelques-unes des langues figurant sur la liste des langues gravement menacées :

  • le chong (Cambodge) ;
  • l’onondaga (New York) ;
  • le gelao rouge et le gelao blanc (Vietnam) ;
  • le han (États-Unis) ;
  • le chong (Thaïlande) ;
  • le munsee (Canada) ; et
  • le paiute du Nord (Idaho).

Les langues disparues sont celles qui n’admettent plus aucun locuteur. Parmi celles-ci, on trouve l’unami, une langue parlée autrefois par des tribus amérindiennes [les Algonquiens de l’Est] dont sont issus de nombreux noms de lieux à New Jersey, à New York, ainsi qu’en Pennsylvanie. Il s’agit également du peuple qui a signé le célèbre traité de paix avec William Penn en 1683 (source : Inside Science). Voici une liste non exhaustive de quelques-unes des autres langues disparues :

  • le cayuga (Oklahoma) ;
  • le karaïm (Crimée) ;
  • le grec cappadocien (Turquie) ;
  • le huron-wendat (États-Unis) ;
  • le judéo-berbère (Maroc)
  • le yuruti (Brésil) ; et
  • l’oubykh (Caucase).

La seule langue qui a connu une renaissance après sa disparition est l’hébreu moderne. Cette langue, qui avait déjà totalement disparu au temps de l’Empire romain, a été réintroduite en 1882 par Éliézer Ben-Yehoudah. Son fils, Ben-Zion, a été le premier locuteur dont la langue native était l’hébreu depuis 1 800 ans (source : Inside Science). D’autres familles se sont jointes au mouvement, et aujourd’hui 9 millions de personnes parlent hébreu, parmi lesquelles 8 millions le parlent en tant que première langue.

Le phénomène de disparition perdure

Bien qu’il soit difficile de donner un chiffre exact, la plupart des spécialistes estiment à 5 000 le nombre de langues dans le monde. La Linguistic Society of America explique que, malgré tout, d’ici 100 ans, la plupart de ces langues auront disparu… Selon certaines estimations, jusqu’à 80 % des langues parlées dans le monde actuellement n’existeront plus d’ici la fin du siècle. Lorsqu’une langue disparaît, certaines traditions qui lui étaient liées se perdent aussi et sont remplacées par les habitudes culturelles du groupe dominant. C’est une des raisons pour lesquelles il est très important pour les communautés elles-mêmes que leurs langues survivent (source : Linguistic Society of America).

La traduction comme arme contre le fléau

La place de la traduction dans la préservation de certaines langues est capitale, car plus une langue est parlée au quotidien ou dans le cadre d’échanges commerciaux, mieux elle résiste au phénomène de disparition. Chez ITC Traductions, grâce aux plus de 75 paires de langues différentes prises en charge, nous assurons aux entreprises fluidité et pérennité en matière de communication avec le monde. Nos domaines de compétences vont du secteur agroalimentaire à celui de la technologie, en passant par quelques dizaines d’autres. Nous prenons notre travail très au sérieux et sommes fiers de pouvoir contribuer à votre expansion vers des régions plus reculées du monde en permettant aux communautés de tisser des liens forts. Contactez-nous dès aujourd’hui pour en savoir plus sur nos activités !

Vous avez besoin de traductions?  Contactez ITC Traductions : cliquez-ici