Les paronymes interlinguistiques

13/12/18

ImageActu

La langue est parfois trompeuse. En effet, si nous prenons l’anglais des États-Unis pour référence, il existe dans cette langue nombre de mots dont le signifié, par exemple, peut être complètement différent de celui d’une autre langue. Même s’ils se ressemblent beaucoup à l’écrit, certains mots n’ont aucun point commun dans leur usage.

Jugez-en plutôt par vous-même :

  • « gift » : désigne en anglais le « cadeau ». Vous pourriez être étonnés de savoir qu’en allemand ce mot signifie « poison » et, encore plus étrange, dans les langues scandinaves, il peut à la fois se référer au mariage et au poison. Plutôt funeste, vous ne trouvez pas ?
  • « preservative » : en anglais, ce mot désigne les conservateurs utilisés dans les plats cuisinés pour en préserver la fraîcheur. Mais en français, comme dans beaucoup d’autres variantes en Europe, il ressemble à un mot qui a une tout autre signification. Inutile de vous faire un dessin, n’est-ce pas ?
  • « kiss » : si vous demandez à votre bien-aimé(e) de vous faire un « kiss » en suédois, la réaction ne sera peut-être pas celle attendue. En effet, « kiss », dans cette langue, signifie « pipi ».
  • « brat » : vous avez un petit frère un peu turbulent ? Eh bien, en anglais, il peut être désigné par le terme « brat ». Mais en russe, polonais, croate, serbe et ukrainien, ce terme renvoie directement au frère. Coïncidence… ?
  • « barf » : les anglophones n’aiment pas beaucoup ce terme car il leur rappelle parfois de mauvais souvenirs (il signifie « gerber »). Mais en hindi, urdu et farsi, il est blanc comme « neige ». Ô combien plus poétique qu’en anglais, n’est-ce pas ?
  • « fart » : le côté scatologique de ce terme qui signifie « pet » ou « péter » fait bien rire les enfants anglophones. En suédois, norvégien et danois, cependant, rien de drôle à cela, puisqu’il désigne la « vitesse ».
image

En fonction des régions, certains termes ont parfois même des significations qui sont diamétralement opposées.

  • Si vous entrez dans une maison en Pologne et que, sur un ton sympathique, vous employez le terme « won », les hôtes en seront honorés, puisque vous leur dites que ça sent bon chez eux. Nous vous déconseillons de faire de même en Russie, puisque ce mot signifie complètement l’inverse.
  • Autres exemples cocasses : en espagnol « habla » signifie « parle », mais en philippin, on entre dans le domaine juridique avec « poursuites judiciaires ».
  • Enfin aux Pays-Bas, être « schlimm » vous rendrait plutôt chanceux, alors qu’en Allemagne vous iriez de déconvenue en déconvenue. En fonction des régions, certains termes ont parfois même des significations qui sont diamétralement opposées.
opposes

Nos traducteurs, ces habiles jongleurs

La langue n’a plus de secret pour nos traducteurs. Ils en comprennent toutes les nuances, notamment les connotations mélioratives ou péjoratives d’un terme. Vous pouvez leur confier vos traductions les yeux fermés. Nous sommes très fiers de voir que nos linguistes sont capables de restituer toutes les subtilités de leur langue, et ce, quelle que soit la combinaison linguistique qu’ils maitrisent. Ils savent également qu’il existe des particularités culturelles à prendre en compte pour répondre aux exigences des différents secteurs. En outre, au-delà de ces considérations linguistiques, il est important de mentionner que chacun d’entre eux est expert dans un domaine. Vous avez des besoins en traduction dans le domaine des initiatives de santé infantile dans le monde ? Nous savons à quels spécialistes du sujet nous adresser. Une traduction urgente dans le domaine informatique ? Pas de problème, nous avons le linguiste aguerri qu’il vous faut. N’oubliez pas : quels que soient vos projets, faire appel à nos services est gage de qualité. Contactez-nous dès aujourd’hui et dites-en nous plus sur vos besoins en traduction.

Vous avez besoin de traductions?  Contactez ITC Traductions : cliquez-ici