La localisation de vidéos, une activité plus importante que jamais

07/10/15

Durant l’ère pré-numérique, la traduction de contenus vidéo n’avait d’importance que pour les films, la télévision et quelques éléments de marketing d’entreprise. À cette époque, la raison à cela était à la fois pratique et financière. Les limites

de la distribution physique empêchaient grandement la démocratisation des contenus vidéo car la plupart ne dépassaient pas les frontières de leur pays d’origine. Le cinéma, la télévision et les entreprises multinationales étaient les seuls à avoir la puissance financière et la compréhension des circuits de distribution nécessaires à l’envoi de leurs médias physiques vers un nouveau public.

L’entrée dans le 21ème siècle, en revanche, a opéré un changement radical par la création de nouvelles opportunités et la possibilité d’accéder au monde via une connexion Internet, à condition d’être suffisamment perspicace pour profiter de cette nouvelle ère. Grâce aux réseaux sociaux et à de très nombreux outils de recherche et de partage tels que Google ou YouTube, une vidéo créée à Prague peut être regardée n’importe où dans le monde. De la même façon, une publicité créée à New York peut atteindre toutes les grandes villes de la planète, pour peu que la ville possède une forme d’accès à Internet.

En un mot, cela veut dire que n’importe quelle vidéo, ainsi que son message, peut faire le tour du monde. À condition que le message puisse être compris.

La traduction audiovisuelle devient cruciale

De nos jours, il est clair que les contenus vidéo sont la forme de consommation des médias la plus populaire. Les mouvements d’images sont presque une langue universelle que n’importe qui peut comprendre. Combinez cela avec une tendance moderne au « micro-contenu », pouvant être regardé en à peine quelques minutes, et vous obtenez une consommation actuelle supérieure à celle de n’importe quelle décennie depuis la création de ce média. L’accessibilité est aussi améliorée par la possibilité de mettre en ligne des vidéos, mais rare sont les créateurs de vidéos qui profitent de ce public mondial croissant.

De nos jours, la plupart des vidéos mises en ligne sont encore uniquement dans la langue d’origine de leur créateur, ce qui limite grandement le public atteint, en particulier dans le cas d’une langue peu commune. Même dans le cas de vidéos créées en anglais, qui est pourtant une langue considérée comme l’une des plus répandues, une grande partie des populations d’Afrique et d’Asie ne pourront pas en comprendre le contenu.

En ajoutant simplement des sous-titres ou un doublage audio pour remplacer la langue d’origine par la langue d’un autre marché ou public cible, la traduction de ces vidéos, en particulier pour celles avec un potentiel marketing, peut permettre d’atteindre un public bien plus large. Cela peut être vu comme une dépense supplémentaire, mais si traduire en langue indienne, chinoise ou anglaise permet potentiellement d’atteindre un public de plusieurs millions de personnes, alors il est clair qu’il y a beaucoup de bénéfices à retirer de l’accès à ces marchés.

Le type de traduction audiovisuelle nécessaire varie selon les besoins de chaque contenu vidéo. Dans certains cas, en particulier lorsque les vidéos contiennent beaucoup de textes, le sous-titrage est une solution bien plus efficace. S’il y a beaucoup de dialogues, en revanche, le doublage est à favoriser.

Au-delà des besoins individuels, le contenu vidéo est de nos jours une forme de média importante. Si vous pensez que l’une de vos vidéos peut avoir du succès à l’étranger, ITC Traductions se fera un plaisir de vous proposer une grande variété de services de traduction de vidéos pour convenir à vos besoins.