Est-ce du français de France ou du français canadien ?

25/04/19

Dans le cadre de votre entreprise, avez-vous besoin d’une traduction en français ? Si la réponse est oui, notre prochaine question sera : quel type de français recherchez-vous ?

Deux langues sont forcément différentes, peu importe leur degré de ressemblance. Même si elles ont la même origine, certaines différences peuvent changer tout le sens d’une expression. Aujourd’hui, nous allons nous intéresser à deux variantes du français : celle parlée en France et celle parlée au Canada. De nombreux linguistes s’entendent pour dire que les différences entre le français de France et le français canadien sont plus importantes que celles qui existent entre l’anglais britannique et l’anglais américain. Mais comment en sommes-nous arrivés là ?

La différence linguistique est apparue très tôt

Les premiers colons sont partis de France pour s’installer en Amérique du Nord aux XVIe et XVIIe siècles, emportant avec eux leur langue maternelle. En commençant à fonder des communautés et en acquérant les connaissances nécessaires à leur survie dans le Nouveau Monde, ils ont dû apprendre à se faire comprendre par les peuples autochtones. 

Les choses ont commencé à changer sur le plan linguistique après la guerre de Sept Ans, lorsque la France a cédé tous ses territoires nord-américains à la Grande-Bretagne. Comme l’explique John McEvoy, « [u]ne fois le Québec intégré à l’Empire britannique, la province a été isolée du reste de la francophonie. En conséquence, le français parlé au Québec a suivi sa propre voie. » En France, le français a continué à évoluer sous l’influence européenne, tandis que le français canadien a été marqué par l’anglais et d’autres facteurs locaux. 

Différences orales, similarités écrites 

Tout comme il existe des différences entre l’anglais britannique et l’anglais américain, le français de France et le français canadien ont des intonations et des accents différents. 

Dans chacune des langues, les mêmes mots peuvent parfois avoir des significations radicalement différentes ; aussi, connaître ces divergences peut vous éviter bien des déconvenues. Quand on demande à un père de famille français comment vont ses gosses, on lui demande des nouvelles de ses enfants. Demandez la même chose à un homme au Québec… que vous lui parliez de manière si décomplexée de ses attributs masculins risque de le décontenancer, gosses signifiant testicules en français canadien. Cela prouve à quel point il est essentiel de faire appel à un traducteur qui connaît ces nuances, pourtant si importantes entre les deux langues.

Nos traducteurs connaissent (et font) la différence

Lorsque vient le moment de choisir à qui vous allez confier votre traduction, veillez à ce que la personne sache faire la différence entre les deux idiomes. De plus, pour vous assurer de l’emploi de la terminologie adéquate, nous ne saurions que trop vous conseiller de mandater un traducteur spécialisé dans votre secteur d’activité. En choisissant ITC Traductions pour vos projets de traduction, vous savez que vous travaillez avec une entreprise qui est détenue par une femme (certifiée WBENC), qui est implantée en Amérique du Nord et en Europe et qui se distingue par son professionnalisme. 

N’abandonnez pas vos traductions au hasard en les confiant à quelqu’un qui n’est peut-être pas en mesure de répondre à vos besoins. Contactez-nous dès aujourd’hui. 

ITC Traductions vous aide depuis 20 ans à vous ouvrir au monde

earth-globe-

TRANSCRÉATION

Adaptez votre communication à l’international

paper-and-pencil

TRADUCTION et MISE EN PAGE

de tous vos documents

laptop

LOCALISATION

de logiciels et supports de e-learning

microphone

VOIX-OFF et SOUS-TITRAGE

de vidéos

coding

TRADUCTION et LOCALISATION

de sites internet