L’Anglais, une langue optimiste ?

L’étude de la langue n’est pas qu’affaire de littéraires.Elle peut aussi intéresser mathématiciens et physiciens dès lors qu’il s’agit d’en dévoiler, par une approche statistique, le génie secret, les vertus cachées mais mesurables. C’est ce que vient d’essayer une équipe américaine de l’université du Vermont en voulant répondre à la question suivante : les langages … Continuer la lecture de « L’Anglais, une langue optimiste ? »

Ce que traduire veut dire

Méfiez-vous des traducteurs ! En 2003, je publiais un ouvrage sur l’homophobie, et un éditeur canadien exprima le désir de le traduire l’ouvrage e n anglais. Le résultat fut à ce point désastreux qu’il me vint à l’esprit de soupçonner un usage massif de « Google Translation ». C’était vrai ! De  nombreux paragraphes étaient des traductions … Continuer la lecture de « Ce que traduire veut dire »

La chronique de Philipe Meyer sur France Culture, jeudi 12 décembre 2012.

« Auditeur sachant auditer, ça n’est pas pour me vanter, mais la publicité n’est pas condamnée à n’être imaginée que par des gens qui mesurent la réussite de leur vie à la cherté de leur montre et la littérature commerciale peut s’enorgueillir d’avoir connu des auteurs sachant manier l’humour et la poésie façon facteur Cheval, … Continuer la lecture de « La chronique de Philipe Meyer sur France Culture, jeudi 12 décembre 2012. »

Traduction : les erreurs qui ont changé la donne

Par Emmanuelle Alféef (LEXPRESS.fr), publié le 18/04/2011 à 12:00 Quand une traduction est fautive, cela peut passer inaperçu. Ou provoquer des situations curieuses, inattendues, voire historiques. Être traducteur, c’est devoir prendre en compte les subtilités de plusieurs langues, mais aussi le contexte de l’écrit, les différentes interprétations possibles et même, le public auquel on s’adresse. … Continuer la lecture de « Traduction : les erreurs qui ont changé la donne »