SERVICE DE TRADUCTION DE/VERS LE CROATE

POUR DES TRADUCTIONS À DESTINATION DE LA CROATIE

Pourquoi choisir ITC pour vos traductions en croate ?

ITC, société de traduction multilingue a développé au fil des années un partenariat avec des traducteurs et linguistes croates expérimentés et hautement qualifiés afin d’anticiper et de satisfaire les demandes de ses clients. ITC Traductions est aujourd’hui en mesure de fournir des services de traduction de qualité à partir et vers le croate pour de nombreux domaines de compétence.

Historique de la langue : traduction en croate

La variante standardisée du croate résulte de divers mouvements linguistiques, politiques et historiques. Bien que l’histoire de la Croatie remonte au VIIe siècle, la base de sa langue standard date d’environ dix siècles plus tard, à la période médiévale. À l’époque, les habitants de ces régions parlaient trois dialectes différents : le tchakavien, le kaïkavien et le chtokavien. Les dynasties les plus puissantes de cette période, les Zrinskis et les Frankopans, voulaient créer une langue standardisée unique qui servirait de base linguistique pour une Croatie politiquement unifiée. Cependant, les figures éminentes de ce mouvement, Petar Zrinski et Fran Krsto Frankopan, ont plus tard été exécutées par Léopold 1er du Saint-Empire romain, leur plan d’établir une variante standard combinée n’a donc pas pu voir le jour.

Au XIXe siècle, une seconde tentative de combiner les trois dialectes principaux en une seule langue slave méridionale a été réalisée par le mouvement illyrien. Le chef de ce mouvement, Ljudevit Gaj, a introduit une orthographe croate standardisée à partir de l’alphabet latin. Le dialecte que Ljudevit Gaj a choisi pour fonder cette variante standardisée était l’une des dominantes, le néo-chtokavien, qui a mené à la création de la langue croate que nous connaissons aujourd’hui.

Il est également important de noter que depuis l’intégration de la Croatie à l’Union Européenne en 2013, le croate est la 24e langue officielle de l’Union européenne.

Spécificités de la langue croate

Le croate (hrvatski) est une langue principalement parlée en Croatie, en Bosnie-Herzégovine et dans la province serbe de Vojvodina. Étant donné que cette langue partage de nombreuses caractéristiques grammaticales ainsi qu’une grande partie de son vocabulaire avec le serbe, les étrangers ont tendance à référer à ces deux langues comme à une seule langue serbo-croate. Cependant, les linguistes croates prônent avec conviction que les deux variantes sont des entités linguistiques indépendantes, représentant un symbole culturel unique pour leur nation respective.

La structure de base du croate, son alphabet, est constituée de 30 lettres. Certaines lettres sont en fait des digrammes, comme dž, lj et nj. Il existe également des lettres utilisant des diacritique, telles que č, ć ou š. Ces dernières ont été calquées sur les alphabets polonais et tchèque. De plus, le croate utilise sept cas pour la déclinaison des noms, pronoms et adjectifs : nominatif, génitif, datif, accusatif, vocatif, locatif et instrumental. Cette langue utilise également trois genres (masculin, féminin et neutre) et deux nombres (singulier et pluriel).

En croate, les verbes sont classés en deux vastes catégories, en fonction de s’ils décrivent une action terminée ou en train de se dérouler. Bien que la syntaxe de base en croate corresponde à sujet – verbe – objet, les règles ne sont pas aussi strictes que dans d’autres langues, et des écarts par rapport à la norme sont souvent possibles. Enfin, la norme d’accentuation de base appliquée en croate standard est celle du dialecte chtokavien.